L’Histoire de l’Alliance

L’Alliance des Systèmes Indépendants est la plus jeune des superpuissances de la bulle Sol, premier berceau de l’humanité.

Cet article présentera tout ce qu’il y a à savoir sur cette faction Majeure et pourtant peu connue des joueurs. Pourquoi ne possède t-elle pas de rangs navals, ni de vaisseaux de faction ? Quel est son but ? Nous discutons de tout cela ci-dessous.

Certains points pourraient ne plus être exacts, suite à des changements de Lore côté Frontier. L’article sera mis à jour si des points s’avèrent être faux désormais.

Si l’Alliance s’est faite la championne de l’harmonie et de l’indépendance, elle n’en est pas moins le fruit d’une violence inouïe.

En effet, la Fédération et l’Empire se disputèrent longtemps le contrôle d’Alioth. Ce système, où palpite aujourd’hui le cœur de l’Alliance, fut le théâtre d’affrontements presque incessants entre les deux superpuissances dans les décennies suivant sa colonisation. Ce conflit ayant vu naître et mourir plusieurs générations, l’on en imagine aisément le terrible impact sur les infortunés habitants.

En 3228, les corporations fédérales assurant le ravitaillement de l’une des grandes agglomérations d’Alioth mirent involontairement le feu aux poudres en décidant d’une hausse générale des prix. La révolte gronda avec une telle rage que l’on dépêcha sur place des détachements impériaux et fédéraux pour mettre un terme à l’insurrection. En vain, car les rebelles, soutenus par des volontaires venus de systèmes indépendants voisins, repoussèrent l’adversaire à bien des reprises. Au bout du compte, l’Empire se résolut à abandonner le système, certainement échaudé par la perspective de mener une campagne potentiellement longue et ardue si loin de son propre centre de pouvoir. Confrontée à l’impopularité croissante de la guerre au sein de son opinion publique, la Fédération finit par imiter son rival.

L’Alliance a été formée en 3230 après une révolution contre l’emprise de la Fédération et de l’Empire. Le groupe est né sur le système Alioth et se présente comme un avant-gardiste des droits humains, du multiculturalisme et de la démocratie. Ces derniers ne se conforment pas aux idéaux politiques de l’Empire totalitaire et de la Fédération autoritaire. Si le tout tourne très bien, il peut arriver que des accords mettent du temps à se lancer dû à ce multiculturalisme. C’est donc au premier ministre, élu tous les six ans, de gérer les conflits d’intérêts au sein du conseil afin  La présidence change annuellement tandis que le premier ministre tous les six ans. D’ailleurs, le premier ministre de l’Alliance est actuellement Edmund Mahon, la seule puissance de l’Alliance représentée et actuellement premier au classement des Puissances depuis de très nombreuses semaines.

Elle est l’une des trois factions majeures en jeu, avec l’Empire et la Fédération. Son nom officiel est l’Alliance des Systèmes Indépendants et son centre politique est Alioth. Elle est la plus récente des trois grandes organisations sur le monde d’Elite: Dangerous en 3300 (nous sommes en 3301).

 

l’Alliance a pour vocation de protéger et soutenir tous ceux qui souhaitent préserver leur indépendance des appétits fédéraux et impériaux, d’encourager le développement de ses membres tout en préservant leur autonomie. En l’espace d’une vingtaine d’années, autant de systèmes vinrent grossir ses rangs.

L’Alliance se veut transparente, humanitaire et un exemple de droiture. Elle est formée de l’Assemblée de l’Alliance, un Conseil des Amiraux, un Conseil des Sciences de l’Alliance, un président du conseil ainsi qu’un premier ministre : Edmund Mahon.

De nos jours, l’Alliance semble incarner le seul véritable modèle démocratique dans une galaxie toujours plus autoritaire. L’Assemblée de l’Alliance, son organe exécutif, a pour responsabilité première d’établir la politique commune et les traités liant ses différents membres. Elle sert également de cour d’arbitrage, lorsque les circonstances l’imposent. Si le Premier ministre dirige l’Assemblée, dans les faits, c’est le Conseil des amiraux qui exerce la plus grande influence.

Composé de six commandants représentant les plus grandes forces militaires de l’Alliance, le Conseil a pour rôle non seulement de désigner le Premier ministre, mais aussi de diriger la Force de défense de l’alliance, une vaste flotte à laquelle contribuent tous les membres de la superpuissance. Le Conseil des amiraux est d’ailleurs d’autant plus redoutable qu’il peut déployer ces unités sans avoir à obtenir l’approbation de l’Assemblée, ce qui les rend rapides et efficaces. Ils reportent au conseil après avoir agi. Les vaisseaux de l’Alliance arborent toujours le logo de la Force de Défense de l’Alliance mais possèdent également le logo de leurs propres systèmes d’appartenance. Militairement, la coopération est une grande réussite mais il est évident que l’Alliance ne dispose pas des capacités d’intervention à longue distance de ses rivaux. Cependant, elle s’avère tout à fait capable de défendre son territoire comme de les affronter sur les plans économiques et politiques.

Concernant les vaisseaux, il n’existe pas de « vaisseau de l’Alliance » comme peut l’être Gutamaya à l’Empire ou encore Core Dynamics à la Fédération. L’Alliance des Systèmes Indépendants possède plusieurs grandes manufactures produisant des vaisseaux très populaires. Parmi ces compagnies, nous retrouvons : Lakon Spaceways, Zorgon Peterson ou encore Faulcon DeLacy des systèmes Reorte et Lave. La compagnie s’étant déclarée officielle de l’Alliance est Argent Amalgamated Aerodynamics et possède le gigantesque et performant chantier naval New Rossyth Shipyards, où ils construisent entre autres, les meilleurs réacteurs de saut FSD de l’humanité. D’ailleurs, l’année 3261 vu se mettre en service le premier vaisseau capital de l’Alliance : le Valiant Class (Majestic Class pour l’Empire et Farragut Battlecruiser pour la Fédération). Ce dernier était très performant et possédait beaucoup de technologies Thargoids, le rendant supérieur aux autres vaisseaux capitaux. Puis vint le Victor Class en 3272, encore supérieur au Valiant. Ces vaisseaux ont été perdus lors de grands voyages, nous ne les avons jamais retrouvés.

Le chasseur léger de l’Alliance devrait être le Krait, un petit vaisseau maniable suivi par quelques vaisseaux plus gros comme le Mamba ou l’Iguana. Cependant rien de tout cela n’est présent sur Elite: Dangerous, peut-être par manque de temps ? Quoi qu’il en soit, 2017 devrait amener du contenu pour les joueurs de l’Alliance, confirmé par David Braben lui-même !

Remlok

Il est à noter qu’entre 3250 et 3253, l’Alliance a dérobé un antidote mis au point par l’INRA (l’Intergalactic Naval Reserve Arm) afin d’éradiquer la « menace Thargoid« . Cet agent chimique, le « virus mycoïde », était censé s’attaquer aux polymères plastiques, des matériaux théoriquement présents dans les réacteurs des bâtiments thargoids. Les créatures elles-mêmes auraient également montré une certaine vulnérabilité au virus, laissant entendre que leur organisme contenait des éléments d’une structure chimique plus ou moins analogue. Ce dernier aurait été volé et administré aux Thargoids sur leur système mère afin de les sauver d’une extinction certaine.

Les siècles qui suivirent furent avares en révélations. Les documents datant de 3125 mentionnent que les vaisseaux thargoids étaient capables d’effectuer de gigantesques sauts en hyperespace. Par ailleurs, des informations qui proviendraient de l’Intergalactic Naval Reserve Arm indiquent que cette espèce serait originaire d’un monde à base d’ammoniac. On les soupçonne même de posséder une sorte de conscience collective, à l’image des abeilles d’une ruche. D’autres théories moins farfelues suggèrent que la technologie de contre-mesures électriques dont nous disposons aujourd’hui serait le fruit de l’analyse de vaisseaux thargoids capturés.

L’Alliance est bien calme, assise vers le haut de la bulle humaine, elle étend son influence dans diverses nébuleuses et établit des avants-postes d’écoute afin d’écouter… quoi au juste ? Ils construisent également quelques bases disséminées dans des points clés : près de chacune de ces bases existent un gigantesque champs de Mounds Bark ; Des champignons aux utilisations encore méconnues. Champignon… Mycoid… y aurait-il un rapport ?

Et qu’en est-il des Barnacles, des Artefacts inconnus et des Sondes inconnues ? De nombreux scientifiques s’accordent à leur donner une origine non humaine, il est donc tentant de les imaginer liés d’une façon ou d’une autre aux énigmatiques Thargoids. Pour l’instant, malheureusement, les recherches n’ont permis de lever le voile ni sur leurs origines ni sur leur raison d’être. L’Alliance observe, pragmatique, et ne dit pas grand chose sur les mystères qui planent actuellement. Sont-ils déjà au courant des faits ? Pourquoi nous le cachent-ils ?

Entre temps, une certaine Salomé est sans cesse réduite au silence et réussi à échapper à la mort de multiples fois. Elle dit vouloir révéler la vérité sur ce que cachent les superpuissances. Il n’en tient qu’au peuple, à la communauté galactique, de faire un choix dans cette histoire à la fin incertaine. Apprenez-en plus sur L’Histoire d’Elite.

 

À propos de Nicou

Gérant du site Remlok-Industries.fr || Gestion de communautés, analyses, traductions, réseaux sociaux et bases de connaissances.