Analyses Œil de Lynx – Semaine 17

Nicou   0   Œil de Lynx, Thargoid 29 juin 2018

Article en cours d’édition, recherches toujours en cours. Ajout de Postes d’Écoute en cours.

Précédemment, je vous avait détaillé les analyses Semaine 1 et Semaine 3 des installations Œil de Lynx (EE, pour Eagle Eye) misent en place par le groupe AEGIS. Au fil des semaines, de nombreux systèmes humains étaient pointés comme destination par et pour les Thargoids. Grâce à ces analyses scientifiques et le matériel Thargoid récupéré, il était possible d’anticiper les assauts des aliens et les repousser sur place, dans les systèmes visés.

Installations Œil de Lynx

Les combattants AX empêchent ainsi la progression des Thargoids dans la bulle depuis plusieurs semaines… jusqu’au 21 juin 3304 où les Structures sont devenues dormantes. AEGIS s’est alors inquiété et a lancé le « Protocole Xeno 55 », qui est inconnu du public. Puis ce 28 juin, absolument toutes les Structures Thargoids se sont misent à pointer vers le système Deciat !

Grâce aux méthodes que j’ai maintenant maintes fois démontrées, nous avons pu en déduire les destinations sur le système. Elles sont différentes, et désignent des Mégaships qui n’ont rien de particuliers… enfin… à part le fait qu’ils sont détruits par les Thargoids.

  • EE#1 → Aries Dark Region HR-W C1-1, 8 C
    • Message 1 : Deciat → Samson Class Bulk Cargo Ship RUF-707 (Deciat 3)
    • Message 2 : Deciat → Deciat 4
  • EE#2 → HIP 16440 1
    • Message 1 : Deciat → Aquarius Class Tanker FBY-8839 (Deciat 6E)
    • Message 2 : Deciat → Lowell Class Science Vessel HLD-667 (Deciat 1)
  • EE#3 → MEL 22 sector DB-X D1-46, A 8 A
    • Message 1 : Deciat → James Class Bulk Cargo Ship SOD-7164 (Deciat 7)
    • Message 2 : Deciat → Hogan Class Bulk Cargo Ship HUL-4062 (Deciat 6 E+F)
  • EE#4 → EE#1
  • EE#5 → EE#2
  • EE#6 → EE#3

 

Postes d’Écoutes

De nombreux Postes d’Écoutes ont également été mis en place (par on ne sait qui…) et apportent des fragments de données : Signaux concordants de systèmes, une portée approximative du signal et un morceau de log corrompu. Il faudra suivre ces indices pour trouver deux autres Postes d’Écoutes qui à eux trois donneront des valeurs X Y Z servant à trianguler une position dans la galaxie.

Par exemple :

  • HIP 17892 → Portée du signal : 54 – 56AL // Latitude 6.55
  • HIP 19072 → Portée du signal : 40 – 41AL // Planète C 2
  • Pleione → Portée du signal : 44 – 46AL // Longitude 24.70

On en obtient par exemple ici une triangulation de tous ces systèmes avec les portées données, planète C 2, 6.55 // 24.70. Rendez-vous sur place pour découvrir des choses assez intéressantes en surface.

HIP 16613, planète 1 A, -11.0 // -95.6

Anaconda écrasé, le Tueur d’Insectes

Un misérable pilote qui s’est fait descendre par un Thargoid après l’avoir provoqué. Le Thargoid s’est montré particulièrement implacable et l’a suivi de nombreuses fois même quand il rampait en surface avec son SRV pour tenter de s’enfuir après que son vaisseau ait été descendu… avant de se faire écraser. Intéressant cependant, le cockpit du SRV est ouvert, comme s’il en était échappé.

Logs - L'Arrogance de la jeunesse

Salut à tous, ici Clark Barrow, le plus redoutable pilote des Pléïades qui vous propose un aperçu de la vie aux frontières de l’espace et vous protège de brigands et pirates. Je suis en supercruise depuis plusieurs jours à la recherche de cette ordure… Eh oui, à en croire les rumeurs, un vaisseau non-humain fond sur ses proies pour aussitôt disparaître dans le néant dont il a surgit. Une véritable menace intergalactique, qui pétrifie tous les commandants de la région. Tous ? Non, certainement pas votre serviteur ! Je vais débusquer cet affreux et lui faire regretter d’avoir traîné ses tentacules dans mon système. Enfin, si j’arrive à le trouver car pour le momen… Mais… C’est quoi ça ?! Ouais, c’est parti ! Je vais te mettre une sacrée tannée !

Je passe à l’attaque ! On va voir ce que ce truc dit de mon rayon laser. Je mets la gomme, j’ai hâte de transmettre mon rapport au Cercle. Attendez… sa coque reste à 100% ? C’est impossible, mes détecteurs se plantent forcément… Il vire de bord, je suis touché ! Boucliers HS, j’active le FSD. Adieu mon pote ! Un autre se chargera de toi, bouffe mon sillage FSD, tocard ! (-_-)

Cet enfoiré me colle au train ! Il a dû analyser mon sillage et me suivre jusqu’ici. Il a ouvert le feu dès que j’ai quitté le supercruise. J’ai esquivé mais la coque n’est plus qu’à 5% et mes réservoirs sont à sec. La surface se rapproche à toute vitesse, j’espère que la coque tiendra le coup.

J’ai réussi à atterrir et j’ai tenté d’envoyer un signal de détresse quand ce truc est à nouveau réapparu et a bousillé mes systèmes ! J’ai déployé le SRV à la main et j’ai fichu le camp, mais cet enfoiré en avait toujours après moi ! Je peux le voir, en altitude. Il m’observe. Je suis pied au plancher. Manque de bol, le SRV est déjà au max… il faut que je trouve un trou où me terrer avant qu’il ne décide de m’achever. Ça ne peut pas finir comme ça, Clark Barrow est invincible !

 

Pleiades Sector GW-W C1-15, planète 12 A, 5.55 // -115.70

Dominic’s Corner

Un homme étrange, qui se fait appeller M. Black, a rendu visite à une usine gérée par un groupe inconnu. Une genre de filiale industrielle et scientifique d’une maison-mère. La production d’armes extrêmement puissantes pouvant endiguer la menace Thargoids étaient en phase de prototypages quand un vaisseau Alien est venu détruire l’usine.

Logs - L'Homme d'Aegis

Secrétaire Miller, Confidentiel : La Production atteint les 91%. Le cahier des charges des nouvelles armes étant unique, il était prévisible que nous aurions des difficultés à calibrer les appareils. En temps normal, la maison mère réclamerait des explications. Cette fois-ci cependant, elle se distingue par son silence. Peut-être parce qu’Aegis nous a fourni les plans d’armements les plus sophistiqués de la galaxie… La société touchera le gros lot le jour où nous passerons des prototypes à la production en chaîne. Bien sûr, nous sommes aussi extrêmement fiers de protéger l’humanité contre la menace des Thargoids… Sans compter qu’Aegis nous paye une fortune pour cet honneur.

Aujourd’hui, nous avons eu droit à une visite régalienne. Une inspection menée par nul autre que l’homme d’Aegis. Costume noir, cheveux gominés, au milieu de gardes du corps, on aurait cru le président de la Fédération ou l’Empereur en personne ! Je ne vais pas mentir, je n’en menais pas large, d’autant que j’avais l’insigne d’honneur de lui servir de guide. Il s’est présenté comme M. Black. Un nom d’emprunt je parie, mais qui suis-je pour lui poser des questions ? On a déambulé dans l’usine pendant une bonne heure, et il n’a pas dit un mot. Je m’attendais au pire, mais il s’est contenté de me remercier pour la visite, puis il m’a dit de continuer à faire du bon travail, avant de disparaître. Quel compliment !

Un avertissement nous est parvenu sur un canal crypté, de la part de M. Black lui-même. Il disait que l’installation allait être attaquée sous peu et que l’on devait procéder à l’évacuation immédiate des lieux. Il n’est pas trop entré dans les détails, mais il savait de quoi il parlait. J’ai donc ordonné aux superviseurs des étages de lancer l’évacuation. Pour ma part, je suis resté un peu plus longtemps, il y a tellement de document confidentiels ici : il faut tout détruire ! J’ai essayé de contacter la maison mère, pour obtenir de plus amples instructions… en vain. La transmission ne passait pas. J’espère avoir pris la bonne décision.

L’attaque est bienvenue… mais pas par des pillards, c’était un vaisseau Thargoid. Il a surgit sur les détecteurs et s’est immédiatement lancé à l’assaut. J’ai cru que c’était la fin lorsqu’il a touché l’usine principale, mais des vaisseaux Fédéraux sont miraculeusement intervenus. Je ne sais pas qui les a envoyés, peut-être Aegis… Heureusement que j’ai réussi à faire évacuer tout le monde à temps, le bilan humain aurait pu être catastrophique. Pour l’instant, les pertes se limitent à quelques milliards de crédits d’appareils et autres instruments. Tant pis, je laisserai le soin aux comptables de se faire des cheveux blancs. Au moins, personne n’a été blessé !

 

Pleiades sector JN-S B4-3, planète 2, -0.345 // 12.92

Scrump Landing

Logs - Cadeau empoisonné

Barnabus Scrump à Jeremiah Slythe – J’ai conclu l’affaire du siècle ! Un transporteur de ferraille bourré à craquer s’est pointé l’autre jour. Il cherchait désespérement un endroit où tout larguer. Une question d’évasion fiscale, de vaisseau des autorités… bref, je ne me souviens plus des détails, j’étais beaucoup trop occupé à voir ce que je pourrais tirer de ce gros tas de ferraille. Du coup, je leur ai fait une offre ridicule, une misère, en pensant qu’ils allaient négocier. Mais ils ont dit oui tout de suite ! Ils se sont alors mis à décharger leur soute aussi vite que possible. J’ai touché le pactole cette fois, pas de doute. Dès que j’aurai fini de tout trier, je serais riche ! J’ai hâte de laisser ce caillou derrière moi. Je vais peut-être m’offrir ces apparts de luxe sur Sol. Choper un abonnement à un club élitiste, ce genre de choses. L’avenir s’annonce radieux !

J’ai trouvé une perle rare au milieu de ce bordel Jeremiah. Jamais vu un truc pareil, une espèce de capsule. Elle est pas en métal, on dirait presque qu’elle est… vivante. J’ai essayé de l’ouvrir, mais les outils du chantier n’étaient pas assez puissants. J’ai aucune idée de ce qu’elle vaut, mais j’espère pouvoir en tirer un bon prix. Les trucs d’origine non-humaine se vendent plutôt une fortune !

Ma vue n’est pas encore tout à fait revenue à la normale. C’est un peu de ma faute, faut dire, je savais bien que je prenais des risques. J’ai tiré dessus avec un laser industriel, histoire de l’ouvrir. Ouais je sais, c’est débile. En tout cas la carapace a encaissé sans broncher et ça s’est mis à bouger ! Il y a eu un bruit terrible puis paf, elle a émis un rayon de lumière droit vers le ciel ! J’ai failli être aveuglé… Avant de disparaître, la lueur est restée une bonne heure, on aurait dit comme une balise.

Je savais bien que j’aurais pas dû toucher à ce truc, cette espèce de balise… on dirait qu’elle a été remarquée. Je crois pas qu’on va me féliciter de l’avoir conservée dans mon dépotoir. La température a chuté la nuit dernière. On se les caille sévère. J’ai vérifié le régulateur, le problème n’est pas d’origine mécanique. Non, c’est juste une vague de froid qui a submergé l’installation. J’ai l’œil rivé sur les caméras de sécurité… et je crois bien distinguer une espèce de vaisseau. je le vois virevolter aux alentours. Jeremiah, si tu m’entends, envoie moi de l’aide ! Laisse pas ton vieux pote se faire enlever par des aliens ! Qui sait ce qu’ils risquent de me faire !

 

Pleiades Sector IC-U B3-1, planète 1, -4.95 // -85,7

Sharpe Works

Une nouvelle attaque de Thargoid sur un site.

Logs - Pas de Panique

Gouverneur Tanaka a Mme Tanaka – Ma chérie, je ne saurais te dire à quel point je suis soulagé d’arriver au terme de cette affectation. Ce déploiement aura éta un cauchemar de bout en bout. Il m’a fallu gérer des forces de sécurité surchargées de travail, une équipe administrative sous-payée et une population extrêmement nerveuse, le tout sur un fond de menace de grève des employés municipaux. Ajoute à cette équation la panique provoquée par ces rapports de vaisseaux mystérieux, et tu comprendras que j’arrive au bout de mes forces. Plus que deux semaine et je quitterai cet endroit ! J’ai tellement hâte de te revoir.

Comme si l’atmosphère ici n’était pas déjà assez tendue, un pilote vient d’effectuer un atterrissage d’urgence aux limites de notre périmètre. Et l’importun de se mettre aussitôt à divaguer sur la présence d’un vaisseau mystérieux dans le système… Il est arrivé à toute vitesse, sa coque sébrée de traces de laser. Il hurlait comme un dément lorsque l’on a emmené pour l’interroger. Des insanités au sujet de retour de xénomorphes dans l’espace humain. Retour ? Il est bien le premier à vouloir me faire gober qu’ils y auraient déjà fait une incursion. Ses élucubrations sont arrivées jusqu’aux oreilles des civils… ils me supplient de déclencher l’évacuation générale et menacent de se révolter si je ne leur obéis pas ! Comme si je n’avais pas déjà assez de soucis… Je m’en veux de t’alarmer de la sorte, mais tu es la seule à qui je peux me confier. Toute cette histoire sera bientôt derrière nous, je te le promet.

Une émeute a éclaté la nuit dernière. J’ai placé toutes les forces de sécurité en alerte maximale. J’aurais dû prendre ces menaces de révolte plus au sérieux. Quoi qu’il en soit, l’incident a été confiné aux quartiers des civils et les force de sécurité ne déplorent aucune blessure légère. Ils ont réussi à reprendre le contrôle de la situation. Suite à cet incident, j’ai finalement décidé de déclencher la procédure d’évacuation. D’un point de vue logistique, c’est un défi cauchemardesque qui pourrait durer plusieurs jours. Mais je serais ensuite libre de rentrer.

Nous avons été attaqués. Ce pilote n’était pas fou tout compte fait… J’ai aperçu l’un des agresseurs alors qu’il nous survolait. Je peux t’assurer qu’il ne s’agissait pas d’un vaisseau humain… Il ne reste plus grand monde, mais j’ai tout de même donné l’ordre d’évacuer en urgence. Je rejoins le hangar avec les derniers civils, je le piloterai moi-même si il faut. À très vite.

 

HIP 16217 AB, planète 1 A, -54.99 // 30.33

Penal Colony BV-2259

Une prison s’est faite attaquée par les Thargoids. Ces derniers ont baissé la température, avant de capturer tous les humains.

Logs - Au Frigo

Gardien en chef Halil – Comme si le fait de gérer cet endroit n’était pas déjà un défi en soi, voilà qu’on se retrouve avec des problèmes de transit. J’imagine que c’est le prix à payer quand on préfère les fournisseurs privés aux services de transport officiels. Le pilote nous a raconté tout un tas de bobards sur une soi-disant interception par un vaisseau non-identifié. Ce dernier aurait une apparence étrange et aurait neutralisé ses systèmes en le laissant ensuite à la dérive de l’espace pendant un bon moment. Je dois avouer que je n’étais pas d’humeur à écouter ses divagations. Moi, ce que je sais, c’est qu’avec les retard mes prisonniers étaient au bord de l’émeute. Je viens d’envoyer un mémo aux autorités. Je n’y mâche pas mes mots. Il est inadmissible d’avoir toujours recours à des fournisseurs qui ne sont pas approuvés par le syndicat.

On est en situation de crise. Au départ, j’ai cru qu’on avait affaire à une tentative d’évasion, mais c’est bien pire encore. Ils nous sont tombés dessus, les relais de proximité n’ont rie ndétecté. Il n’y avait que deux vaisseaux, mais ils ont neutralisé nos défenses avant même qu’on ait le temps de les activer. Et ensuite on s’est pris une espèce d’impulsion en pleine poire. Les systèmes de survie sont toujours opérationnels mais tout le reste a grillé. Heureusement, les gardiens ont eu la présence d’esprit de déclencher la fermeture manuelle de toutes les cellules. Mais du coup, je me retrouve bloqué dans le centre de commandement. J’ai envoyé un appel de détresse et j’ai tenté de contacter nos agresseurs mais personne ne répond. On va devoir prendre notre mal en patience et croiser les doigts.

Il faut que quelqu’un arrive rapidement, ça fait deux jours qu’on a perdu le contact avec Central. L’alerte à sûrement été donnée maintenant non ?! J’essaie de bidouiller le système de surveillance afin de voir ce qu’il se passe dans le reste du pénitencier, mais la température n’en finit plus de chuter, et le froid n’arrange vraiment pas les choses. Tous les voyants des systèmes de survie sont au vert, alors pourquoi on se les caille à ce point ?

Il doit faire au moins -20°C… je ne sens plus mes mains… je vais y passer c’est sûr. J’ai réussi à bricoler le système de surveillance, je suis en train de regarder les écrans… Les prisonniers, les gardiens… ils ont tous disparus. Nos agresseurs ont dû les emmener ? Pourquoi ? Et pourquoi ils ont réduits la température ? Tout ça, j’en sais rien, si ce n’est que je suis en train de crever de froid. Et je n’arrive pas à déterminer ce qui est le pire : agoniser dans ce frigo ou tomber entre les griffes de ces… trucs. Enfin bref, je n’ai pas le choix de toute façon.

 

HIP 19284, planète A 2 D, -19.06 // -99.45

Mining Facility, Site 94

Une équipe de minage est tombé sur un os… et un très ancien. Malheureusement ils se sont fait attaqués par des aliens et tous sont morts.

Logs - Dans les profondeurs

Chef Blair – Nous arrivons à extraire 650 tonnes par jour, mais j’ai du mettre les opérations sur pause. Un excavateur a buté sur quelque chose, une sorte… d’ancien monument je suppose ? Presque comme un temple sous-terrain. Je ne suis pas un expert mais ça m’a l’air vraiment ancien ! Je serais surpris si cette chose était humaine. Quelques gars ont proposé de le déterrer complètement, mais je ne suis pas assez Senior ici pour décider de ce gros projet. J’ai demandé au QG d’envoyer quelqu’un afin d’analyser cette chose. Ça serait super qu’ils envoient un Xenoarchéologiste vraiment, mais je parie qu’ils enverront juste un ou deux managers qui nous diront de reboucher tout ça. Ça pourrait être quelque chose d’important !

Ceci est un message urgent, le site est attaqué. La moitié de mes gars sont morts et le reste se terre dans les abris sous terre. Je peux entendre les explosions à la surface d’ici… J’espère qu’on est en sécurité ici bas. Le monument a du envoyer un message d’alerte, c’est pas possible autrement. Qu’importe qui ils sont, ils n’ont pas aimé qu’on touche à leur bien ! On aurait du démolir cette chose quand on le pouvait.

Mayday, mayday ! Si quelqu’un nous entend, je suis dans la zone 17-F. La température est proche de zéro et les gens commencent à disparaître. J’étais en communication avec des gars de 16-P mais ils ne répondent plus maintenant. J’ai envoyé un équipier jeter un œil et il n’est pas revenu… Ça paraît calme en surface maintenant, mais ça ne me rassure pas. Ils pourraient être descendus ici sous terre afin de nous récupérer un par un… Si quelqu’un reçoit ce message, informez les autorités immédiatement, envoyez des vaisseaux de secours, s’il vous plaît !

Jenkins n’a pas supporté le froid et ce noir… il est remonté à la surface et j’étais en com avec lui quand pile arrive sur la terre ferme, quelque chose l’a effrayé, il s’est mis à crier et je ne l’ai plus entendu. Il y a quelque chose qui nous attend là haut. Je ne me rendrai pas sans combattre. J’ai déposé des explosifs autour du monument ici tous les deux mètres et je regarde cette chose… elle pulse… comme si elle parlait dans un langage alien. Ouais, ben je vais l’éclater pour de bon ! Plus de 90 kilos d’explosifs devraient faire l’affaire.

 

HR 1172, planète A 5 B, -0.25 // -67.67

Comms Facility 89563

D’étranges signaux sont repérés par des militaires dans un système. L’équipe envoyée en éclaireur ne répond plus aux appels et seul un survivant en mauvais état parvient à rentrer à la base… accompagné d’un vaisseau Thargoid.

Logs - Chasseur et Proie

Lieutenant Commandant Hurst à l’Amiral McTiernan – Amiral, nous surveillons les environs depuis plus d’une semaine et il apparaît que des signaux anormaux apparaissent par ici, il s’agit donc bien plus que des rumeurs. Il y a quelque chose ici et cela menace le trafic des civils. Aucune de nos patrouilles n’ont pu mettre le doigt sur ce qui se trame dans les environs, cependant après avoir récupéré bon nombre de données, nous avons pu trianguler une position de là où se déroulent principalement l’apparition de ces signaux. J’envoie une équipe en éclaireur, il s’agit probablement de pirates ou de contrebandiers.

Nous avons perdu le contact avec notre équipe d’éclaireurs. Pas seulement les communications, mais leurs signaux également… seul ce message a été retrouvé : « Qu’est ce que c’est que ça ? Ça vient d’où ?! Déployez les armes, tous les pilotes en formation d’attaque. Cette chose est peut-être hostile. Sigma deux, bien reçu ? Sigma trois, déplacez vous pour vecteur d’attaque. Control, nous avons un vaisseau non-identifié ksss.. interférence .. kfrrrr

Rien depuis douze heures, puis à 15h nos scanners ont détecté un vaisseau en approche, identifié comme Sigma deux. 5% de coque restante sur son vaisseau, l’atterrissage fût difficile. On a réussi à extraire le pilote avant que le vaisseau n’explose. On a pas pu tirer grand chose de lui, rien qui n’ait de sens en tout cas. Il bégayait des choses à propos d’un vaisseau alien avant que les docteurs l’endorment. Il devait manquer d’oxygène pour délirer ainsi. Je vous informerai si j’ai des nouvelles.

Cette chose à dû suivre Sigma deux ! Il est apparu de nulle part sans déclencher nos systèmes de sécurité et les défenses ont été désactivées avant même de se déclencher. J’ai envoyé tous nos commandants mais il était sur nous avant qu’un seul vaisseau ne décolle. Après une première rafale, le voilà qui revient pour un second tour, nous ne survivrons pas à une deuxième attaque… Amiral, si vous recevez ce message vous devez comprendre ceci : ils arrivent. Soyez prêts au combat.

 

HIP 19792, planète C 2, -24.70 // 6.55

Betterton Outpost

Une colonie est attaquée par les Thargoids.

Pitié

Surintendant Callahan aux autorités du système – Les choses deviennent compliquées, j’aurais du vous faire un rapport plus tôt mais je m’efforçais de stopper la panique… Ça a commencé la semaine dernière, des rapports à propos de choses étranges aperçues ici. Un vaisseau de minage affirme avoir vu cette chose de prêt, je lui ai rit au nez… avant de voir la vidéo qu’il a prise. Il y a vraiment quelque chose ici. Je ne peux pas contenir les rumeurs, je ne veux même pas les retenir, tout est vrai. Les gens doivent savoir, ils doivent être protégés.

Ça fait trois semaines maintenant et vous n’avez toujours pas répondu, rien, même pas une ligne. Vous ne me laissez pas le choix, j’évacue la colonie. Croyez-moi, je n’ai pas pris cette décision à la légère, mais les gens commencent à quitter les lieux d’eux-même. Et avec toutes ces rencontres étranges, je ne vous cache pas que je suis assez effrayé moi aussi. Encore quelques jours et on file tous. Je dois juste résoudre quelques problèmes logistiques avant de quitter la colonie.

C’est trop tard… non, j’ai agi trop tard. Tout est de ma faute. La colonie a été attaquée avant l’évacuation des colons. Des messages de détresse ont été envoyés sur tous les canaux mais personne ne nous a répondu ! Peut-être que ces choses bloquaient nos communications ? Choses… ? Appelons un chat un chat, c’était des aliens. Ils ont passé outre nos systèmes de sécurité et ont détruit la moitié de nos bâtiments avant que nous comprenions ce qu’il se passait. J’ai récupéré un groupe de survivants, on va courir au hangar en espérant pouvoir s’enfuire. QG, si vous recevez ce message, envoyez immédiatement une réponse militaire ! Et par là, j’entends envoyez toute la flotte !

On a réussi à se rendre au hangar, aucun vaisseau à l’horizon… quand soudainement, WHAM ! En voilà un qui apparaît et commence à glisser vers nous. Nous nous sommes tous arrêtés, tétanisés par la peur. Je pensais qu’on était cuits. Mais le vaisseau s’est contenté de flotter devant nous, comme s’il nous regardait en pensant à ce qu’il allait faire ensuite. Il a émit un son puis s’en est allé. Nous ne savons pas pourquoi il nous a laissé partir, mais ce n’était pas le temps pour les questions. Tout le monde a courru vers le vaisseau afin de décoller et s’enfuir d’ici. Vous avez voulu nous laisser mourir ici, j’espère que cette pensée vous hantera jusqu’à la fin de vos jours.

 

HIP 17403, planète A 4 A, -51.19 // 14.21

Research Base LV 8

Analyze the probe! Attack the probe! Get probed…

Un bien vilain défaut

Professeur Helen Buchard – On a sécurisé un spécimen. Un de nos fournisseurs a pu se procurer une sonde sur le marché noir. C’était cher, mais ça valait le coup. Cette chose est magnifique ! On la garde dans un coffre en Méta-Alliage pour le moment afin qu’elle n’endommage pas le laboratoire. Demain je pourrais m’atteler à son étude.

La sonde est organique d’apparence mais elle semble posséder de nombreuses propriété inorganiques. Nous n’avons pas pu identifier « l’armure » de cette sonde ceci dit, nit déterminer sa composition et il est impossible de la découper avec nos outils. Cette armure est vraiment dure ! Je vais essayer avec une electro-cautérisation. Ah, voilà ! Le laser a fait une incision… tiens, on dirait que la sonde réagit à ça… elle pulse. Heu… nos instruments indiquent que la pression atmosphérique augmente dans le labo…

C’est vraiment fascinant, la sonde a émit une pulsation electromagnétique qui a désactivé tout le labo et la plupart des instruments du complexe ! Par chance, le générateur de secours a pris le relai, ouf on aurait pu se retrouver sans air… L’équipe technique a pu rétablir bon nombre de nos systèmes mais tout ce qui est informatique du labo est complètement détruit. On va devoir mettre mes recherches en pause pour le moment. Étrange également, depuis l’incision et la pulsation, on dirait que la sonde émet un signal constant. Nous n’avons aucune idée de sa forme de communication, mais ça me rassure, nos meilleurs cryptographes travaillent à la tâche.

Une réponse au signal de la sonde… nous sommes attaqués et les protocoles d’évacuations ont été lancés. Ceux qui nous attaquent détruisent complètement le campement. On a tenté de leur dire que nous ne leur voulons aucun mal, que nous sommes inoffensifs, mais ils ne répondent pas. Je dois évacuer maintenant, laissant une tonne de recherches derrière moi, mais je n’ai pas le temps de tout télécharger… j’espère juste que je pourrais sortir d’ici en un morceau.

 

Pleiades Sector HR-W D1-17, planète A 1, 58.11 // 19.45

Research Base KG-3362

Alors que des scientifiques étudiaient leurs nouvelles recherches de nano-pesticides, des sortes de vaisseaux vivants les ont attaqué et détruit leurs champs de tests.

Le temps des moissons

Agronomiste Khan au Senior Agri Analyste – Les Nano-pesticides que nous essayons semblent bien fonctionner. Les champs-geno grandissent 220% plus rapidement. Ce n’est pas beaucoup plus que les pesticides conventionnels, mais c’est un progrès tout de même. Rien d’autre à rapporter, si ce n’est que le vieux Hank a vu d’étranges lumières au dessus des agri-dômes hier soir. Je parie qu’il avait encore trop bû de Brandy de Lave… rien vu aux caméras moi.

Nos Nano-pesticides n’ont pas réussi… j’ai été inspecter les agri-dômes tout à l’heure et j’ai collecté quelques mesures sur place… le champs entier était foutu ! La plantation a pourrie en une seule journée et l’odeur était insupportable, j’ai du fermer le block entièrement. Je n’ai aucune idée de ce qui a bien pu se passer, c’est un échec cuisant. Personne n’a touché à ces champs, rien sur les caméras… mais je vais finir par croire aux lumières moi.

J’espère que vous pouvez m’entendre par dessus les sirènes d’alertes. Je vous laisse ce rapport car il y a un vaisseau, il a détruit nos complexe avec une pulsation étrange et maintenant presque tous nos systèmes sont HS. Je n’ai jamais rien vu de tel. On dirait une sortie de vaisseau bio, un vaisseau vivant. Il a détruit les agri-dômes ainsi que le hangar donc on ne peut même pas évacuer… Je ne sais pas quoi faire, je ne suis pas entraîné pour ça !

Je crois être le seul survivant… J’ai juste eu le temps de courir vers le dernier agri-dôme intacte avant que le centre de la base soit détruit entièrement. Le silence est revenu maintenant, aucun signe du vaisseau bio, aucun signe de personne d’ailleurs. J’ai essayé tous les canaux de communications mais personne ne répond. Je devrais me considérer chanceux… au moins j’ai survécu. J’espère que quelqu’un viendra enquêter ici et me récupérer rapidement.

 

Sources

Ces informations vous sont fournies par les équipes de scientifiques et explorateurs Remlok Industries (initiative DRACAR), Wing Atlantis Recherches et Cannon Research.

À propos de Nicou

Gérant du site Remlok-Industries.fr || Gestion de communautés, analyses, traductions, réseaux sociaux et bases de connaissances.