Bilan Annuel Frontier Developments 2018

Nicou   0   London Stock Exchange, Mello 27 décembre 2018

This post is also available in: English (Anglais)

J’avais pour habitude de vous partager régulièrement les nouvelles de Frontier Developments, et c’est en regardant une récente vidéo que je me suis dit « Mais, hey, j’ai totalement oublié le London Stock Exchange cette année ! ».
Le Longdome steuk exquoi ? Pas de panique, je vous explique tout.

L’entreprise étant publique, nous pouvons accéder aux résultats mettant en avant informations concernant la santé économique de l’entreprise, mais aussi l’avancement de leurs projets en cours et à venir. Si vous êtes motivés, vous pouvez aussi lire : Rapport Stratégique, Rapport Annuel et Finances.

Sommaire :

 

 

Frontier Developments 2017 & 2018

Leur précédent record pour l’année fiscale 2017 avait été de +500% en 2017 profit par rapport à 2016.
C’est au début de cette année fiscale 2017, entre avril et septembre, qu’un grand essor se produit chez Frontier.
Plusieurs facteurs ont poussé les investisseurs à miser sur la prometteuse compagnie :

 

  • Le Chapitre 4 Elite: Dangerous « Le Retour » apporte ses nouvelles histoires et un tout nouveau sens au jeu. Les Thargoids, première race alien, a été mentionnée sur tous les médias que ça soit radio ou journaux jeu vidéo et scientifiques du fait de leurs grandes histoires très complexes, théories et liens avec l’ancien jeu Elite. Après la Xbox One, le jeu est également lancé sur PlayStation 4, démontrant la qualité de Frontier à porter à nouveau un jeu sur console.
  • Planet Coaster venait de se lancer en montrant au monde que la compagnie était capable de gérer le développement parallèle de deux jeux vidéo développés ET publiés par la même boîte ; Un fait rare et difficile à réaliser.
  • Une troisième licence est annoncée, Jurassic World Evolution, proposant le développement des développeurs désormais renommés de Frontier Developments grâce à leurs franchises et leurs récompenses aux BAFTA côté jeux vidéo, l’académie anglaise des arts. Ils sont même nominés au meilleur jeu British (Planet Coaster) et meilleur jeu en développement continu (Elite: Dangerous) ce qui leur vaut un sacré coup de publicité, même si Overcooked et Rocket League l’emportent.
  • Puis enfin, le géant chinois Tencent achète 9% des parts de marché de Frontier Developments, c’est à dire un bonus de £17.7 millions de pounds qui s’ajoutent au porte-feuille de £12.6 millions de pounds ; Poussant leurs actifs à £30M. Avec une telle somme en poche, la compagnie développe de nouveaux bâtiments et prépare son futur grâce à l’addition de nombreux employés. Le but de cette acquisition permet à Tencent d’utiliser les connaissances de Frontier en terme de Live Operation et expertises diverses dans les jeux de gestion/espace/exploration tandis que Frontier met un pied dans le marché chinois pour accélérer sa croissance. Un mois après le directeur de Frontier Developments, David Braben, réinvestit une énorme somme dans la compagnie, tout comme un célèbre développeur de jeu écossais : Christopher Sawyer. C’est le grand volume (barre orange) visible ci-dessous, en mai 2017.
  •  

    Ces deux dernières années fiscales auront permis à la compagnie de préparer son futur grâce à une mise en place complète au niveau des emplois, bâtiments, outils, exploration de nouveaux marchés et même le soutien de deux grands investisseurs en 2018 : OppenheimerFunds et Swedbank Robur Fonder AB.

    Tandis que le marché ralenti naturellement après les longues préparations, il devrait de nouveau exploser entre mars et août 2019 si Frontier joue bien.

    Retour au sommaire

     

    Bilan 2018

    • Elite: Dangerous est entré dans sa quatrième année de développement post-lancement depuis Décembre 2014 et continue de délivrer de généreux revenus dont 30%~ viennent de la boutique et une plus grande part de l’achat du jeu grâce aux nouveaux venus. Cette année de contenu « Beyond » est gratuite pour tous les joueurs possédant Horizons afin d’améliorer le contenu du jeu et pousser sa qualité encore plus loin ;
    • Planet Coaster est désormais un leader du genre et est très populaire sur le marché, depuis sa sortie en Novembre 2016 ;
    • Jurassic World Evolution a connu une excellente sortie en même temps que le film Jurassic World: Fallen Kingdom en juin 2018 amenant ainsi une troisème franchise développée et publiée par Frontier Developments ;
    • Un excellent revenu de 34.2M£ pour 2.8M£ en profit portent la compagnie a 8% au dessus de la marge calculée. Ils étaient à 37.4M£ en revenus pour 7.8M£ en profits pour 2017. Ils restent cependant confortablement dans leurs prévisions et cette différence avec 2017 vient des récents investissements dans Jurassic World Evolution, le développement du futur de FDev et bien sûr le manque de nouvelle franchise en 2018.
    • Net Balance en date du 31 mai 2018 de 24.1 M£ (+11.5M£ / 2017) avec un record de ventes comme présenté sur le graphique plus haut. Jurassic World Evolution a aussi vendu 1 million de copies 5 semaines après son lancement. Ceci renforce leur statut à tenir des deadlines tout en développant et publier une franchise top tier simultanément sur trois plateformes ;
    • Frontier voit très grand et annonce pouvoir réaliser 75M£ à 88M£ en revenus pour 2019 contre les 34M£ réalisés cette année. WOW ! Diras-tu ? Yep, ils ont toute confiance en 2019/2020, et tu devrais y croire car ils viennent tout juste d’armer les canons pour du lourd, du très très lourd Michel. Même si leurs communications manquent encore énormément de soins, elles s’améliorent et devraient proposer davantage à l’avenir.
    • De mon côté pour 2019 je m’attends à une Frontier Expo proposant un contenu très riche avec la prochaine saison payante d’Elite: Dangerous qui s’annonce révolutionnaire, de grandes changements sur Jurassic World Evolution et Planet Coaster ainsi que l’annonce de leur prochaine franchise #4 portée sur un univers créé par Frontier.

    The main panel at FX17

    Retour au sommaire

     

    La vision 2019 et au-delà

    Vient pour finir une vidéo de présentation Frontier Developments qui s’est déroulée fin Novembre 2018.
    Nous y retrouvons Alex Bevis, CFO FDev ayant rejoint la compagnie en avril 2017 et s’occupant comme l’indique son titre, des finances de la compagnie.

    De nombreux points très intéressants y sont abordés, voici un résumé:

    • Frontier fêtera ses 25 ans en janvier ;
    • Ils souhaitent proposer un nouveau jeu chaque année et le marché mobile semble les intéresser ;
    • 400 employés composent actuellement les studios de Frontier Developments, avec environ 300 développeurs dont une centaine dédiés à Elite: Dangerous actuellement. Les développeurs tourneront de projets en projets ;
    • Un quatrième jeu est en développement depuis 5 mois maintenant après avoir terminé ses plusieurs mois de conceptions avant ça. Il devrait sortir pour 2020, c’est à dire entre juin 2019 et mai 2020. Comme expliqué plus tôt, 2019 devrait être une année énorme pour Frontier avec beaucoup de contenus neufs sur tous leurs jeux ainsi qu’une nouvelle franchise. 2020 devrait être un peu plus calme avec un retour sur investissement de l’année précédente;
    • En terme de valeur £ d’entreprises aux Royaumes Unis, Frontier a dépassé Team 17 ce qui selon moi est un excellent indicateur de la qualité de Frontier. Team 17 sont les développeurs de The Escapists, Overcooked, Les Worms, Planet Alpha ou encore Aven Colony. Frontier sont classés #2, derrière Keyword Studios qui ont le triple de valeur évidemment car ils sont les leaders du marché international pour tout ce qui est services techniques apportés aux compagnies de jeux ;
    • Frontier aimerait acquérir d’autres compagnies, développer et/ou publier pour d’autres compagnies. Apparemment des choses se profilent à ce sujet mais rien à communiquer pour le moment ;
    • Les jeux à court termes ne semblent pas les intéresser, la compagnie aime développer et soutenir leurs jeux sur un très long terme.

    Retour au sommaire

     

    À propos de Nicou

    Gérant du site Remlok-Industries.fr || Gestion de communautés, analyses, traductions, réseaux sociaux et bases de connaissances.