Guide du Débutant Pilote

This post is also available in: English (Anglais)

-Moozipan-

Salutations jeune pilote ! Aujourd’hui est votre premier jour de vol, nous allons vous introduire à la vie sur Elite: Dangerous. La simulation est complexe est un coup de main pour bien débuter l’aventure est quelque chose à ne pas refuser. Quelques tutoriels sont disponibles en jeu afin de prendre en main les commandes principales ; Ce guide s’attardera sur un lancement dans le jeu Live.

Elite: Dangerous est un sandbox, il n’a donc pas de « but ultime ». Un contenu vaste et un univers très riche permet de faire d’Elite un monde où tout est possible. Le joueur devient tout aussi bien un petit commerçant reliant deux points d’une petite route économique, un dangereux pirate très connu ou encore un puissant gardien de sa faction voire encore un maître contrebandier capable de faire passer les ressources les plus interdites n’importe où dans l’espace humain. Le jeu, c’est votre jeu : choisissez votre activité, fixez-vous votre but et poussez toujours plus loin votre soif d’étoiles, de rayons laser, de gloire ou de crédits.

 

I. Les Bases

Débutons sur un Sidewinder non-Horizons afin d’apprendre les commandes de base, la navigation et la prise en main du jeu.

 

Tout frais débarqué, un Sidewinder Mark I vous est offert ainsi qu’une poignée de crédits. Ce petit vaisseau n’est pas le plus joli, ni le plus efficace… mais il est très bon marché. Avec un peu de temps à le manœuvrer et à réaliser diverses missions, vous devriez rapidement pouvoir vous offrir quelque chose à la hauteur de vos talents et de votre rôle : le début de votre grande carrière ! Par exempler un Hauler (Transport/Exploration), un Eagle (Combat), ou plutôt un Adder (Multi-rôles) si vous êtes indécis pour votre deuxième vaisseau.

Maintenant, il y a beaucoup de choses à savoir sur le pilotage, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur de votre vaisseau ; vos différents panneaux de contrôles de gauche et droite ainsi que les éléments affichés sur votre tableau de bord et de communications. Commençons par la base. Un clic du milieu vous libère la vue à l’aide de votre souris.

Sur votre tableau de bord en face de vous :

  • À droite, vous trouverez le statut de votre vaisseau ainsi que ses boucliers (1) et coque (2), distribution d’énergie (3), signature thermique (4), carburant (5) ainsi que certains déploiements de vos modules (6).
  • À gauche sont affichées les informations de votre cible : atuellement, la station Trevithick Dock. Cela vaut pour toutes vos cibles que cela soit un vaisseau, un container, une planète, une étoile, …

 

Sur votre panneau de gauche vous retrouverez divers onglets de Navigation, Transactions, Contacts, Sous-systèmes, Inventaire. Vous pouvez ainsi naviguer vers différents points, vérifier vos missions et statuts, découvrir les contacts à proximité, cibler les sous-systèmes d’un vaisseau ou bien analyser le cargo d’un vaisseau (avec un module spécial). Le premier onglet Navigation est très utilisé et permet entre autres l’utilisation de la carte de la galaxie, carte du système ainsi que l’obtention des news du jeu ainsi qu’un rapport sur les Puissances.

Sur votre panneau de droite se trouvent les informations de votre vaisseau : État, Modules, Groupes d’armes, Inventaire, Fonctions. Dans l’ordre, vous obtenez un résumé de vos rangs, factions, réputations, vos crédits et votre niveau de recherche. Vient ensuite la gestion de votre énergie et modules puis les Groupes de tirs afin de préparer les tirs primaires et secondaires de votre vaisseau, selon votre équipement. L’inventaire vous permet de connaître ce que vous transportez c’est à dire votre cargo. Vous y découvrirez également vos matériaux ainsi que la synthétisation pour fabrications d’éléments. Les fonctions permettent de paramétrer votre vaisseau, choisir la faction supportée dans les zones de conflit et sécuriser le Multicrew Chasseurs et Artilleur.

En haut à gauche, vous pourrez discuter avec les joueurs et paramétrer votre communication.

Au centre en bas, vous obtiendez des informations sur votre vaisseau ainsi que vos SRV si vous disposez de la saison 2 Horizons.

 

Bon, nous sommes venus pour voler non ? Cliquez donc sur le deuxième bouton en face de vous « Retourner à la surface » afin de voir quelques étoiles et piloter votre vaisseau spatial. Avant de vous lancer, il est impératif de vérifier vos contrôles, sans quoi votre aventure sera de courte durée : vous ne jouez pas à Elite: bisounours, mais bien à Elite: Dangerous !

Afin de ne pas appuyer sur un bouton qui vous éjecterait immédiatement dans le vide intersidéral, rendez-vous dans le panneau de droite puis « Fonctions ». Activez le mode de vérification de vos contrôles, checklist puis… Décoller ! Une liste apparaîtra ainsi à l’écran. Effectuez les dans l’ordre et n’hésitez pas à changer les commandes (via votre menu) afin qu’elles conviennent à votre maniement du clavier ou autres périphériques.

 

Ceci fait, vous voici en vol dans votre propre vaisseau spatial ! Pas de panique, montez grâce à vos réacteurs verticaux et gardez votre vaisseau bien droit pendant 2 à 3 secondes. Nous allons apprendre à déplacer votre vaisseau.

Il existe trois vecteurs de déplacements utilisés à l’aide de vos réacteurs et propulseurs : Réacteurs à poussée avant et arrière, propulseurs verticaux, propulseurs latéraux. Une combinaison parfaite de ceux-ci feront de vous un pilote aguerri. Fort heureusement, nous sommes en 3301 et votre ordinateur de bord dispose d’une assistance de vol permettant de stabiliser votre vaisseau. Il est possible de le désactiver mais nous vous le déconseillons pour le moment. Commencez par ranger votre train d’atterrissage puis jouez un peu avec ces directions. Essayez ensuite de faire pointer votre vaisseau vers la droite ou la gauche en réalisant un lacet (yaw) et/ou un roulis (roll). Vous pouvez montez ou descendre le nez de votre vaisseau en tanguant (pitch). Afin de tourner efficacement, effectuez un lacez puis tanguez du côté où vous souhaitez tourner.

 

Notez qu’il est conseillé de rester dans la vitesse zone bleue afin de manœuvrer votre vaisseau efficacement, il s’agit de 50% de votre vitesse. Évitez de dépasser 25% le temps de prendre votre vaisseau en main.

 

II. Vos Débuts de Pilote

Maintenant que vous maîtrisez les bases du jeu, que faire ? Personne ne peut vous dicter ce que vous avez à faire, il s’agit de vôtre aventure ! Allez, je ne vous laisse pas dans le vide, cherchons un endroit où se rendre. Rendez-vous dans le panneau de gauche puis « Carte de la galaxie« . Oh wow c’est gigantesque ! Le monde est grand. Très grand. 400 milliards de systèmes vous attendent, tous sont visitables ! Réduisons un peu la taille et occupons-nous de l’espace civilisé humain.

 

Ici, vous êtes dans le système LHS 3447 (cela peut varier sur une nouvelle partie). Chacun des systèmes disposent de leur(s) étoile(s) de différents types, leurs allégeances, leurs gourvernements, leurs économies propres. LHS 3447 est bien beau me direz-vous… mais comment se rend-on sur Terre ?! Hé bien la Terre se trouve dans le système « Sol », entrez le dans la barre de recherche puis appuyez sur Entrée. Sol est plutôt éloigné, de plus il vous faut un permis auprès de la Fédération afin de pouvoir y accéder ; hé, tout le monde ne peut pas prétendre à l’accès du berceau de l’humanité !

 

Visons l’étoile de classe A : « Altair ».

Ah… effectivement, votre vaisseau n’est pas très efficace pour le moment : le tracé orange représente votre parcours afin de rejoindre votre point d’arrivée. Cela dépend du la distance de saut disponible sur votre vaisseau : actuellement 7.79 années lumières. Selon les vaisseaux, il est par exemple possible de monter à 40 années lumières ! Notez que la limite entre le tracé plein et le tracé en pointillés représente le moment où vous manquerez de carburant. Pour se réapprovisionner en carburant, il vous faudra vous arrêter à une station disposant de ce service ou bien de disposer d’un Récupérateur de Carburant (Fuel Scoop) afin de ponctionner de l’hydrogène à une étoile qui le fournit.

 

Essayons quelque chose à notre portée, par exemple le système « Eravate« . Nous pouvons sauter sur ce système en une seule fois et nous disposons d’assez de carburant pour le faire. Ciblez ce système puis appuyez sur le bouton indiqué afin de préparer votre route. Ceci fait, retournez à votre cockpit puis remarquez votre indicateur de navigation. Si le point blanc est plein, votre destination se trouve en face de vous, il vous suffit de centrer le point au milieu de cet outil. Si le point est foncé, la cible est derrière vous. Amenez le point en plein au centre de votre outil en suivant 50% de vitesse.

Vous êtes prêts ? Attachez-vous bien car vous allez effectuer votre premier saut ! Foncez en ligne droite à 100% de vitesse, tout en gardant la cible au centre de votre indicateur de navigation. N’hésitez pas à utiliser votre fonction de Boost afin d’atteindre ces 100% rapidement, si votre ligne de vue est dégagée. Utilisez les options de votre Distributeur d’Énergie afin de mettre toute la puissance sur la colonne au centre ENGines (moteurs). Notez que le fuel qui sera utilisé pour ce saut est signalé en bas à droite. Plus vous sauterez loin, plus la quantité de fuel consommée sera grande. Activez votre module de saut afin de charger votre FSD. C’est parti !

Notez le carburant signalé en bleu à droite, ce dernier sera consommé lors de votre saut.

 

Le saut effectué, vous serez immédiatement lâché de l’hyperespace près de l’étoile afin d’arriver en Supercruise. Éloignez-vous de cette étoile en tournant votre vaisseau en sens opposé. Le Supercruise est une vitesse très supérieure à la navigation standard dont vous avez eu l’expérience précédemment. Celle-ci vous permet de rejoindre rapidement les différents points d’un système. Jetez un œil à votre panneau de gauche, Navigation. Ici, on choisira une station orbitant autour d’une planète afin de se reposer un peu. Vous pouvez ouvrir la carte du système afin de découvrir Eravate.

Vous découvrirez diverses planètes aux types différents. Il existe de nombreuses stations et avant-postes ici, toutes sont contrôlées par des factions différentes. Vous retrouverez leur liste à gauche, sur la carte du système. Notez qu’une ceinture d’astéroïde est également présente, tout comme la dernière planète possède des anneaux. Ces derniers contiennent des minéraux et métaux pouvant être récupérés par les Mineurs.

 

Cherchez la station Russel Ring, puis sélectionnez-là et sortez de la carte du système. La station est maintenant ciblée, approvez-vous à 100% de vitesse tout en restant en supercruise. Lorsque vous approchez des 6s à 7s de temps d’arrivée, réduisez à 75% votre vitesse afin de ne pas dépasser votre destination, puis entrez de façon à venir de l’intérieur de l’orbite. Ce faisant, vous arriverez en face de l’entrée de la station. Sortez de Supercruise à 1Mm (Méga mètre) lorsque le jeu vous indique que vous pouvez sortir en sécurité. Il vous est toujours possible de forcer cette sortie en appuyant deux fois sur le mode supercruise/jump ; vous pourriez prendre quelques dégâts selon votre vitesse et abîmer votre module de saut FSD.

 

Une fois proche de la station, à 7.5km minimum, demandez l’appontage grâce à votre menu de gauche, Contact, Russel Ring puis demande d’appontage. Vous aurez un temps limité, mais large, pour vous poser à l’emplacement que l’on vous a indiqué. Entrez du côté vert à moins de 100 m/s afin d’éviter les contraventions puis suivez votre indicateur de navigation afin de trouver le numéro de votre emplacement. Sortez le train d’atterrissage, ralentissez puis posez-vous bien au centre du pad, afin que l’indicateur devienne bleu. Bravo, vous êtes posés !

 

Rentrez dans le hangar puis vérifiez les services de la station. Ici vous pourrez réapprovisionner en munitions et carburant votre vaisseau, le réparer, tableau d’affichage pour les missions, discuter avec les autorités et gérer vos primes et amendes, équiper votre vaisseau, acheter d’autres vaisseaux au chantier naval, naviguer dans le marché ou bien vendre vos données d’exploration.

Je vous suggère de commencer par des missions adaptées comme du transport de marchandise ou du combat simple.

 

III. Astuces avancées

Pour commencer, il est conseillé de se rendre à une station proche avec votre Sidewinder. Ici, vous y trouverez des des missions qui pourraient vous intéresser selon votre type de jeu. Ces missions sont renouvellées toutes les quinzaines de minutes. Combattez des pirates, recherchez de rares oeuvres d’art perdues, transportez des containers d’un système à un autre, bref… Faites des courses afin de gagner vos premiers crédits ! Il existe des missions dans toutes les stations, selon les factions gérant celles dernières. Les missions sont faciles à réaliser généralement, lisez le but de la quête, rendez-vous au point indiqué en utilisant la carte de la galaxie, volez jusqu’à votre destination et effectuez votre action.

Il existe de très nombreuses missions différentes, lisez bien ce qu’elles vous demandent de faire, évitez celles qui vous demandent de tuer des autorités par exemple ; tout comme les missions d’assassinat, bien trop dures pour des débutants. Attention également aux missions avec une tête de mort, il s’agit de missions de contrebandes très souvent illégales. On va éviter l’illégal pour débuter. Prenez une mission intéressante ou plusieurs si vous êtes confiants, préparez votre saut vers le système visé, sortez de votre station, rentrez votre train d’atterrissage, visez le système ciblé sur votre indicateur de navigation puis foncez jusqu’en vitesse hyperespace en utilisant la fonction/touche associée. Voilà vous êtes bons !

Il n’est malheureusement pas possible de jeter son dévolu sur le minage dès maintenant (pas de sous pour raffinerie + laser minage), ni la chasse à la prime (Sidewinder faible), ni le commerce (Sidewinder 4 unités de cargo), ni rien. La première chose à faire est donc d’amasser vos premiers crédits à l’aide de missions. Je vous conseille de choisir un système et de le camper afin de vous adapter aux environs et de monter votre réputation par la même occasion. Plus vous aurez de réputations, meilleures seront les missions proposées.

Une fois que vous aurez réalisé diverses missions, il y aura sûrement un type de jeu que vous aurez bien aimé. Sur Elite: Dangerous, tous les vaisseaux peuvent être utilisés pour tous les rôles… mais certains sont plus efficaces que d’autres pour un rôle précis. Dès que vous avez un peu de crédits, achetez un Adder (multi-rôles), un Hauler (transport/Explo) ou un Eagle (Combat) puis continuez de réaliser des missions sur votre gameplay. Très bientôt, vous pourrez vous rendre vous même près des anneaux des planètes afin de chasser les possibles pirates harcelant les mineurs sur les zones d’extractions, ou bien aventurez-vous dans les signaux inconnus que vous pourrez trouver partout dans l’espace, recherchez des fugitifs aux balises près des étoiles, répondez aux signaux de détresses des autres vaisseaux, réapprovisionnez en carburant les vaisseaux en besoin, rentrez dans les zones de combats à basse intensité, établissez votre propre voie commerciale, trouvez vous-même vos astéroïdes inexploités afin d’en extraire un maximum de métaux et minéraux, … bref, avec un peu d’expérience grâce aux missions, vous saurez où vous rendre de vous même afin de gagner plus de crédits !

Certaines missions apportent de la réputation pour telle ou telle faction, à vous de voir si vous désirez monter une Faction majeure ou non. Cela permet d’obtenir des rangs et vaisseaux spéciaux pour l’Empire et la Fédération par exemple. Une mission spéciale de Navy peut apparaître de temps à autres afin de vous faire gagner un rang de la Faction concernée, suivant la réputation que vous montez. Vous pouvez aussi rejoindre une Puissance « Powerplay » mais nous aborderons cela dans un autre chapitre.

Notez également votre radar en bas au centre de l’interface. Les carrés sont des PNJ tandis que les triangles sont des joueurs. Il existe ensuite diverses couleurs selon l’état de la cible :

  • Orange : Passif
  • Rouge : Agressif
  • Vert : Allié
  • Bleu : Joueur de votre escadron
  • Violet : vaisseau engagé par un joueur de votre escadron

Ci-dessous, Rouge et Orange sont en mode attaque tandis que les deux verts ne sont pas agressifs.

Il se peut aussi qu’un vaisseau tente de réaliser une Interdiction sur votre vaisseau. Grâce à un module spécial, on peut sortir un vaisseau ennemi de Supercruise ou bien se faire sortir soi-même à cause d’un attaquant. Tout d’abord si vous vous faites interdire par des PNJ, c’est que vous êtes recherchés, ennemis ou que du cargo intéresse un pirate. Essayez de payer vos amendes ou de voyager sans cargo.

N’oubliez pas, mettez votre vitesse à 75%, toute la puissance dans les moteurs et restez le plus possible au centre du rond bleu. Si vous pensez ne pas réussir le mini-jeu d’interdiction, coupez vos moteurs afin de vous laisser faire. Ainsi votre moteur FSD rechargera plus rapidement pour fuir aussi vite que possible. Ne paniquez pas ! Paniquer mène au stress, le stress mène à l’erreur, l’erreur mène à la destruction de votre vaisseau.

Lorsque vous sortez d’hyperespace après interdiction, analysez votre attaquant : PNJ ou joueur, ainsi que son vaisseau.

  1. Si le vaisseau est bien plus lent que le vôtre : Max puissance dans les moteurs, lancez des paillettes, foncez et sautez rapidement !
  2. Si le vaisseau est plus rapide que le vôtre, c’est fini mais no panic.
      1. Si c’est un PNJ, moteurs et foncez en vrille + paillettes.
      2. Un joueur, pliez vous à ses demandes, sûrement un pirate demandant quelques ressources. Les pirates gagnent leur vie ainsi et ne volent pas toute la marchandise ni ne tuent leurs « proies ». Si un joueur vous attaque sans parler par contre, foncez ; c’est plutôt rare, ou alors tu fais partie d’une puissance Powerplay et vous êtes sur son territoire.

 

À partir d’ici commandants… À vous de jouez, écrivez votre histoire au sein d’Elite: Dangerous !

Devenez :

Suivez également nos actualités sur Twitter RemlokFR afin de ne rien rater de nos guides, astuces et actus !

 

Des questions ? N’hésitez surtout pas à les poser en commentaires.

À propos de Nicou

Gérant du site Remlok-Industries.fr || Gestion de communautés, analyses, traductions, réseaux sociaux et bases de connaissances.