Sol – Une visite guidée à bord du Stellar Explorer

Bonjour à toutes et à tous, il est actuellement 10 heures et 18 minutes heure locale et nous vous souhaitons la bienvenue à bord du Stellar Explorer. Ici le commandant de bord Ronaldo Mcdonaldo qui vous parle. Nous sommes au départ d’Ehrlich City, sur la planète Mercure, pour une visite guidée du système Solaire et vous demandons, l’équipage et moi-même, de bien vouloir attacher vos ceintures ; nous allons amorcer la mise en orbite.

Mesdames et Messieurs, nous voici à présent partis pour l’orbite de Mercure. Vous pouvez à présent détacher vos ceintures et vous rendre sur le pont d’observation afin d’admirer la vue. Vous devriez pouvoir observer un lever de Soleil prochainement si vous vous hâtez. Je vous invite également à mettre vos écouteurs afin d’écouter quelques petits détails de l’histoire de cette planète.

Mercure, première planète du système Solaire se situant à un peu plus de 160 secondes-lumière du Soleil, doit son nom au dieu Mercure, dieu de l’antique civilisation Romaine, dont il ne reste guère que des écrits répertoriés au XIXe siècle. Les Romains de cette époque l’ont nommé ainsi à cause de la vitesse à laquelle elle parcourrait la voute céleste.

Sa température moyenne en surface est d’environ 128 °C, mais la température la plus froide enregistrée à ce jour fut de -183 °C dans un de ses cratères polaires, et sa température la plus chaude fut de 427 °C, enregistrée au plus près du Soleil, à son équateur.

Au départ, lors de sa colonisation, le partage des terres ainsi que de leurs ressources s’était fait entre les colons originaux, et ce n’est que bien plus tard, entre 2621 et 2735, que les corporations firent pression sur l’administration présidentielle afin de mettre un terme aux droits héréditaires des familles descendant de ces premiers colons. D’après elles, cet anachronisme devait être détruit, car il ne représentait pas du tout la démocratie que défendait la Fédération, mais tout le monde savait que c’était uniquement pour le profit que pouvait rapporter le minage que ces sociétés avaient mis leur grain de sel. C’est d’ailleurs un peu après la redistribution des droits héréditaires – ou plutôt l’acquisition forcée des terres des pionniers coloniaux que débutèrent les Guerres d’héritage.

Chers passagers ici le Commandant qui vous parle. Je vous invite à regagner vos places et à attacher vos ceintures, nous n’allons pas tarder à partir en direction de la seconde planète du système Solaire : Vénus.

Nous voici à présent en Orbite autour de la planète Vénus, je vous invite à rejoindre le pont d’observation, nous ne devrions pas tarder à pouvoir observer les reflets verts de son atmosphère, il serait dommage de manquer cela ! Je vous informe également que le Bar « Atteint » est désormais ouvert ; ne manquez pas la spécialité sans alcool de notre Barman Milo, le Vénus, cocktail à base de nectar de banane et de kiwi bio, en provenance directe de la planète Terre ! Comme tout à l’heure, je vous invite à remettre vos écouteurs afin d’en apprendre un peu plus sur la seconde planète du système.

Vénus fut nommée ainsi une nouvelle fois par les Romains d’après leur déesse éponyme. Se situant à un peu plus de 360 secondes-lumière de notre Soleil, elle est la seconde planète du système par ordre d’éloignement. Presque aussi grande que le berceau de l’Humanité, elle possède une gravité quasiment équivalente à la Terre. Néanmoins, l’atmosphère de Vénus est près de 93 fois plus dense que celle de la Terre. C’est à cause de cette atmosphère que l’atterrissage est interdit à toute personne ne possédant pas les permissions requises. Seules les sociétés de minage et leurs employés sont autorisés à y pénétrer. Ces dernières doivent absolument faire appel à des pilotes agréés par la Fédération pour y transporter Hommes, vivres et matériaux et ce depuis l’entrée en vigueur de la loi Vénusienne de 2259, faisant suite aux crashs de vaisseaux privés ayant fait près d’une cinquantaine de victimes.

Les gouttelettes d’acide sulfurique situées dans les nuages de la haute atmosphère de Vénus absorbent certaines longueurs d’ondes de la lumière émise par le Soleil, et en revoient d’autres, ce qui donne cette teinte verte à certaines parties de cette planète.

 

Ainsi s’achève notre orbite autour de Vénus. Je vous invite à regagner comme précédemment votre siège et à attacher votre ceinture, nous nous rendons dès à présent vers la Terre, où nous croiserons un petit moment, vous permettant ainsi de déjeuner devant la planète bleue.

Mesdames et Messieurs, nous voici arrivé en orbite du berceau de l’Humanité, vous pouvez dès à présent détacher vos ceintures et vous précipiter sur le pont d’observation. Vous pourrez vous diriger vers le restaurant où vous sera servi le déjeuner dans quelques instants. Aujourd’hui, le chef vous proposera de faire un bon dans le temps, avec sa recette revisitée du tristement célèbre « Maxi best of Big Mac frites », composé néanmoins de produit uniquement biologiques, contrairement à la recette originale. Aussi, veuillez mettre vos écouteurs si vous désirez entendre quelques informations sur notre cher planète Terre. Durant tout votre repas, vous pourrez admirer un des plus gros vaisseaux de la flotte Fédérale, le vaisseau capitale de classe Farragut. Sa présence est bien entendue normal, car la protection de la planète bleue est évidemment primordiale, je vous demanderais alors de ne pas vous affoler si vous voyez quelques chasseurs Fédéraux autour de notre vaisseau, les analyses sont fréquentes sur cette orbite. Enfin, l’équipage ainsi que moi-même vous souhaitons un bon appétit.

Vous vous trouvez à présent devant la planète la plus connue de tout l’espace habité par les Humains : la Terre. C’est le berceau de l’humanité, et c’est d’ailleurs à cause de cela et de nos ancêtres que notre chère planète bleue à tant souffert. Tantôt à cause de guerres diverses et variées provoquées par la cupidité des Hommes, tantôt à cause de catastrophes climatiques, elles aussi en relation directe avec les nombreux défauts de l’Homme. Néanmoins, elle devint peu après le XXIIème siècle et l’éparpillement des Humains au travers des étoiles, une des destinations les plus prisées des touristes.

C’est en 1969, le 20 Juillet, que les hommes de la mission Apollo 11 ont mis le pied sur la Lune. Pour la petite histoire, les Hommes de l’époque considéraient la fusée Saturn V, célèbre pour avoir réussi à emmener des hommes sur la Lune donc, comme étant une « fusée géante » avec ses 110m de haut. Pour rappel, un Beluga Liner de chez Saud Kruger, vaisseau dans lequel vous vous trouvez actuellement, mesure 209m. C’est à se demander comment ces Hommes du XXème siècle ont réussi à s’extirper de l’atmosphère avec un engin pareil !

 

Et voici que s’achève notre orbite autour de la planète bleue. Tout l’équipage et moi-même espérons que votre repas s’est déroulé comme vous le souhaitiez, et nous vous invitons à regagner vos sièges afin que nous procédions à notre départ pour Mars. Durant notre voyage, vous pourrez accéder à notre casino, où l’entrée est bien sûr réservée à toute personne âgée de plus de 18 ans. Néanmoins, une garderie est mise à la disposition des parents, afin que vous puissiez profiter de chaque divertissement à bord du Stellar Explorer. Vous aurez également accès à un cinéma situé sur le pont inférieur, diffusant en exclusivité Fast and Furious 42, dernier chef d’œuvre du cinéma d’action Terrien.

Mesdames et Messieurs, nous sommes arrivés à notre prochaine destination : Mars. Nous allons être ravitaillés par les autorités Martiennes durant notre orbite, ainsi, le pont inférieur sera fermé au public. Veuillez nous excuser pour le désagrément. Comme toujours, n’oubliez pas vos oreillettes si vous désirez suivre notre récit à propos de cette seconde planète bleue.

Vous admirez à présent Mars. Quatrième planète du système solaire recouverte maintenant d’océans plus grand que le Pacifique sur Terre. Elle n’a pas toujours été aussi colorée. Saviez-vous que nos ancêtres Terriens l’appelaient la «planète rouge», et ce jusqu’au XXIème siècle ? Elle devait cette appellation simplement parce qu’elle paraissait, en l’observant à l’œil nu, d’une nuance orangée. L’histoire leur prouva malheureusement que leurs observations étaient fausses, car même si son sol était composé à l’époque de beaucoup d’oxyde de fer, sa teinte se révéla n’être que brune, et non sanguine. Quelle déception !

Mars fut très surprenante également, car c’est en 2280 que fut découverte, enterrée sur Mars, la première relique non humaine jamais découverte. La seule information délivrée à ce jour par les autorités n’est autre que sa taille : pas plus grand qu’une main d’enfant. Cet objet reste encore de nos jours empreint de mystères, mais nos scientifiques Martiens poursuivent encore leurs recherches, espérant percer les mystères de la relique Martienne.

 

Mesdames et Messieurs, l’équipage et moi-même vous informons que notre ravitaillement est à présent terminé. Nous vous invitons à regagner votre siège, nous allons amorcer notre voyage vers le prochain corps céleste du système Solaire : la géante gazeuse Jupiter.

Chers passagers nous voici arrivés en orbite de la géante Jupiter. Le planning étant assez serré, nous ne resterons pas aussi longtemps que lors de nos visites dans l’orbite des précédents corps célestes ; l’équipage et moi-même vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée. Néanmoins, les informations délivrées par vos oreillettes sont bien entendu disponibles, et vous aurez également le temps de vous rendre au point d’observation afin de prendre quelques clichés de la célèbre grande tache rouge.

Devant vous se trouve maintenant, mesdames et messieurs, la géante gazeuse connue sous le nom de Jupiter. Comme les précédents corps célestes que nous avons pu rencontrer, cette planète porte le nom du dieu des dieux Romain. La haute atmosphère de cette géante étant très dense et opaque, il est interdit à tout civil d’y pénétrer. Les seules personnes ayant accès à cette planète sont, tout comme Vénus, les entreprises d’extraction qui, au contraire de Vénus, extraient les gaz présents dans les couches inférieures de l’atmosphère.

Vous pouvez également observer la grande tâche rouge, tempête anticyclonique persistante située à environ 22° de l’équateur. Suffisamment grande pour contenir deux ou trois fois une planète de la taille de la Terre, ses vents soufflent à plus de 400 km/h, ce qui rend les extractions de gaz très difficiles pour les entreprises locales.

Vous avez aussi l’occasion d’observer les fins anneaux planétaires orbitant autour de Jupiter. Contrairement aux croyances populaires du début du XXème siècle, la cinquième planète du système Solaire possède des anneaux principalement rocheux. Ce n’est d’ailleurs que grâce à la sonde Voyager 1 que les scientifiques le découvrirent, lorsqu’elle approcha Jupiter en 1979.

 

C’est ainsi que notre séjour en orbite autour de Jupiter se termine. Je vous invite à regagner vos sièges comme lors de nos visites autour des précédentes planètes. Nous serons dans quelques temps arrivés aux alentours de Saturne et de ses superbes anneaux.

Chères passagères chers passagers, nous voici devant la plus célèbre des géantes gazeuses à anneaux de la galaxie : Saturne. Étant la dernière planète du système Solaire observable à l’œil nu depuis la Terre, vous devriez à l’inverse être capables d’observer la planète bleue une dernière fois avant de partir pour Uranus. Comme d’habitude je vous invite à mettre vos écouteurs, et vous souhaite un agréable voyage dans l’orbite de la sixième planète.

Mesdames et Messieurs, voici à présent à quelques centaines de kilomètres devant vous la sixième planète du système Solaire : Saturne. D’un volume de 763 fois supérieur à celui de la Terre, ses vents peuvent atteindre jusqu’à 1800 km/h, ce qui empêche toute approche, même pour les sociétés d’extraction de gaz. Néanmoins, ses anneaux composés principalement de roches et de glaces sont un vrai filon pour les entreprises sur place, car sur Terre, ces matériaux sont considérés comme luxueux. Les roches extraites sont utilisées en tant que matériaux de décoration dans les constructions d’allées de jardins pour les plus riches particuliers, tandis que les glaces extraites de ces anneaux sont considérées comme des mets raffinés : ces morceaux sont dégustés tels quels, ou bien accompagnés d’un mélange de caramel et de miel.

Mesdames et Messieurs nous quittons dès à présent l’orbite de Saturne pour nous diriger vers Uranus. Nous vous informons que notre voyage sera plus long que les voyages précédents, ainsi nous avons rouvert les différentes salles de loisirs, le gymnase, et la salle de cinéma privative, où vous pourrez choisir vous-mêmes votre film grâce à nos nouvelles lunettes de visualisation.

Chers passagers, l’équipage et moi-même sommes ravis de vous présenter Uranus, la septième planète du système Solaire. Nous orbiterons un peu autour de cette géante, le temps pour vous d’admirer ses fins anneaux et son environnement. Comme depuis le début de notre voyage, je vous invite si vous le désirez, à écouter quelques informations sur cette géante à proximité.

Mesdames et Messieurs, voici à présent devant vos yeux ébahis la géante de glace connue sous le nom d’Uranus. Victime de plus d’un jeu de mot dans la langue Anglaise, elle doit pourtant son nom, comme beaucoup des planètes précédemment vues, à un dieu Romain, celui du ciel Uranus. D’une superficie supérieure à la Terre de plus de 15 fois, elle possède néanmoins une gravité en surface un peu moins importante que sur Terre. C’était un détail pour les premières entreprises voulant s’implanter au sol. Ce n’en fut plus un après les premiers incidents de la course au tourisme de 2967, où les vaisseaux des premières entreprises sur places rebondirent au sol après être arrivés trop rapidement, pensant que puisque la gravité était moindre, ils pouvaient arriver sans prendre de précautions.

La spécialité de ces stations touristiques est la patinoire de « plein air ». Comme vous le savez Uranus étant une géante de glace, sa surface en est recouverte, ce qui en fait la première planète entièrement praticable en patin à glace. Le principe est simple, quelques forfaits sont proposés, allant de la simple heure de patinage à la semaine, incluant des locations de chalets spatiaux tout confort. Une fois votre choix fait concernant votre séjour sur Uranus, la station vous fournira un scaphandre adapté à votre taille, ainsi qu’un véhicule planétaire prévu pour le déplacement sur la glace, vous permettant si vous le désirez, de partir loin de tout touriste afin de vous retrouver entre amis ou en famille. Vous pourrez ensuite patiner le temps que vous voulez, sous une gravité amoindrie.

Mesdames et Messieurs, ainsi s’achève notre voyage autour d’Uranus. Nous nous préparons dès à présent à entamer notre route vers Neptune. Aussi, si vous commandez à partir de maintenant, et ce jusqu’à la fin de votre séjour à bord de notre vaisseau de ligne, votre escapade sportive sur Uranus, profitez d’une réduction de 40% valable sur tous les séjours tout compris d’une semaine ou plus ! Ne ratez pas l’occasion de faire un peu de patinage ou de vous prélasser dans les jacuzzis célestes des stations planétaires d’Uranus !

Très chers passagers, nous voici dès à présent arrivés près de la géante Neptune. Nous vous informons, l’équipage et moi-même, que suite à un problème technique que nous nous efforçons de réparer au plus vite, vos écouteurs sont momentanément indisponibles. Néanmoins, je vous raconterais quelques informations à propos de cette autre planète bleue si vous le désirez. Pour cela, je vous invite à me retrouver dans l’amphithéâtre situé sur le pont supérieur. Nous pouvons accueillir tous nos passagers dans cette somptueuse pièce, mais vous n’êtes pas obligés d’assister à cette petite réunion improvisée.

Mesdames et Messieurs, je vous souhaite la bienvenue dans cet amphithéâtre. Nous nous rencontrons pour la première fois, alors je vais me présenter : je suis le commandant de ce bâtiment, le commandant Ronaldo Mcdonaldo, et je vais vous parler de Neptune. Nous ne pouvons malheureusement pas vous faire observer de cette salle cette géante par un autre moyen que cet écran géant, mais je laisserais néanmoins le temps à chacun d’entre vous de l’observer via le pont d’observation qui doit vous sembler familier à présent.

Ainsi nous nous trouvons devant Neptune, huitième et dernière planète du système Solaire, ce qui a d’ailleurs fait place à un débat très mouvementé dans les années 2010, mais nous en reparlerons lorsque nous nous rendrons vers le dernier astre de notre visite. D’une masse plus importante mais au volume plus petit que Uranus, cette géante à la superficie de presque cinq fois supérieur à la Terre est composée sensiblement des mêmes éléments que la précédente planète que nous avons visitée.

Ici, aucune station balnéaire ou autre site touristique, mais une présence accrue de sociétés de minage. Elles extraient les couches supérieures du manteau de Neptune, composé essentiellement d’ammoniac et de méthane. Ces entreprises sont en accord avec d’autres, spécialisées dans l’extraction des gaz de l’atmosphère, composée principalement d’hélium et d’hydrogène.

Je vous invite à rejoindre le pont d’observation, où vous seront servis quelques collations en attendant le dîner de ce soir autour de Pluton. Soyez attentif, et vous pourrez peut-être observer les fins anneaux de cette géante de glace.

 

Mesdames et Messieurs, je vous invite à présent à retourner à vos places respectives et à attacher vos ceintures, car nous entamons maintenant notre dernier voyage en direction de Pluton. Un dîner vous sera servi lors de notre dernière orbite, où vous pourrez profiter de la vue de la planète naine.

Nous voici mesdames et messieurs, arrivés à la dernière destination de cette visite du système Solaire. Nous avons aménagé le pont d’observation afin que vous puissiez prendre votre dîner en compagnie de cette planète naine, qui fut au centre des polémiques il y a bien des années. Aussi, l’équipage vous contera durant la première partie de votre dîner l’histoire de Pluton, et en deuxième partie de ce repas, vous serez invité à redécouvrir les danses traditionnelles Terriennes de l’époque pré-spatiale. Nous vous souhaitons un agréable moment, et un bon appétit.

Vous voici en présence de la plus célèbre des planètes naines : Pluton. Cet objet transneptunien était considéré à l’époque de sa découverte comme la neuvième planète du système Solaire. C’est au début du XXIème siècle, lorsque de plus en plus d’objets similaires à Pluton furent découvert, que l’Union Astronomique Internationale Terrienne prit la décision de redéfinir la notion de planète, classant Pluton dès lors dans la catégorie des planètes naines, au même titre que Eris.

Cet astre composé principalement de roches et de glaces de méthane, et au diamètre d’environ deux tiers de la Lune est maintenant un lieu de pèlerinage pour ceux qui considèrent encore Pluton comme une planète. Les « Plutoniens », comme ils aiment se faire appeler, croient en la vivacité de cette planète naine et demandent chaque jour à l’Union Astronomique Internationale Terrienne de revoir son statut pour que l’Union la reconsidère comme une planète. Ils affirment contenir le courroux vengeur de cette « entité » grâce à leurs pèlerinages. Ils offrent toujours une belle attraction à quiconque vient visiter le système Solaire jusqu’ici.

 

Nous voici arrivés au terme de notre voyage très chers passagers. Nous espérons, l’équipage et moi-même, que vous avez passé un agréable moment à bord du Stellar Explorer. Aussi, sachez que notre bâtiment voyage dans toute la galaxie, ainsi n’hésitez pas à faire de nouveau appel à nos services si l’envie d’aventure vous pousse à voyager, nous serons ravis de vous conduire où les vents solaires nous mèneront !

À propos de RonaldoMcdonaldo

Romain, 26 ans. Auteur d'une page Facebook RP, j'y tiens un journal de bord pour mon personnage. Musique et cinéma, c'est ma passion (original, n'est-ce pas ?) mais je crois que ce que je préfère c'est les musiques de films. Selon Steam, j'ai 798 heures de jeu sur Elite : Dangerous, mais je pense en être à un peu plus !
  • Cooler King

    Bravo! Quel beau voyage. Très bon service, rien à dire , et instructif. C’est parfait. Je recommande vraiment cette croisière. Bravo Ronaldo/Romain, les anecdotes sont bien emmenées ce qui n’est pas simple! C’est top! Me suis régalé!…. En plus on mange bien! Chapeau!

  • Kaemyll

    Nice ! Un RP immersif et non sans humour ! Je plussoie !

  • zucozampa

    Absolument génial. Voila pourquoi certains vénèrent ED (A raison pour moi, et je viens d’Eve Online , que j’adule encore) , alors que d’autres le dénigrent (A tort pour moi).
    Si on aime pas le pâté on ne mange pas de pâté. Idem pour l’espace.
    Immersion!