Jaques Station

This post is also available in: English (Anglais)

Par notre nouveau rédacteur francophone, Lestin

Jaques est le premier cyborg de la galaxie à posséder sa station, qui elle-même possède des propulseurs et un module FSD ! Cette station a la possibilité de sauter de système en système et de transporter tous les vaisseaux appontés à son bord en même temps.

La station vous vendra une commodité rare appelée « Distillerie Quinentienne de Jaques », car oui, le fameux cyborg est barman ! Il vous accueillera lui-même dans sa station. La station appartient à la faction mineure « Jaques ».

ed-lestin-jaques-station-1

L’histoire de Jaques station

Jaques a toujours voulu découvrir la galaxie, et grâce à sa station il peut se le permettre ! Tout les vendredis le cyborg sautait vers un nouveau système afin de faire parvenir son bar aux quatre coins de la bulle humaine Sol. Cependant, dû à l’inactivité de la station et le manque de carburant, la faction « Fuel rats » s’est prêté volontaire au réapprovisionnement. Jaques a alors eu une idée et a profité de l’occasion pour réaliser son rêve ultime : atteindre le point le plus éloigné de la galaxie, Beagle Point (Outpost n°35 | « Le grand saut de Jaques »). Mais comment ont-ils fait ?

Les Fuel Rats on fait un appel à la vente de carburants à base d’hydrogènes afin de soutenir le projet de Jaques. Le 12 mai 3302 (2016), la station avait fini de se remplir de carburants et commença son voyage minutieusement préparé vers Beagle Point, à 65 000 AL de Sol ! Mais alors qu’il débutait son exploration, nous perdions toutes les liaisons avec Jaques. Ce n’est qu’au bout de quelques semaines, qu’un message du cyborg fût capté en plusieurs parties, ce qui confirmait que la station était toujours en un seul morceau, mais pas forcément intacte…

Après d’intensives recherches en juin 3302, c’est un pilote sauveteur qui effectua un coup de génie en recherchant dans la carte galactique les systèmes avec une population dans les environs des coordonnées données par Jaques, dans ses bribes de messages récupérés. Le système Eol Prou RS-T D3-94 était la cible (renommé plus tard Colonia). Ce dernier se rendit compte que la station était grandement endommagée suite à la vente d’artefacts inconnus qui avaient été vendus au marché noir avant le grand saut. Ces derniers sont connus pour infliger une peste technologique à tous les modules à bord… Jaques avait donc subit de très lourds dommages en vol. Pour répondre à cette menace biologique, des méta-alliages ont été dépêchés à bord, grâce à l‘opération privée de livraison lancée par Olivia Vespera, afin de réparer les dégâts. Ces méta-alliages étaient issus des Barnacles découvert peu avant l’incident, puis après de longues recherches, nous synthétisons maintenant ces éléments en industrie sur le système Maia. Ils servent à réparer certains problèmes technologiques et mécaniques. L’expédition August Exodus a donc permis d’organiser efficacement la communauté de pilotes afin de réparer au plus vite Jaques Station.

Afin d’obtenir des réparations plus abouties et ouvrir de nouveaux services chez Jaques, un évènement communautaire a été lancé afin de de livrer différents équipements nécessaires à sa réparation. Ce dernier a été réalisé dans un temps record par plus de 10 000 pilotes, en plein été. Quelques semaines plus tard, un autre évènement a vu le jour et visait à construire le quartier général du CCN : Colonia Hub. Fin enfin un autre évènement important proposant la création d’avant-postes sur la route tracée par l’expédition August Exodus. Une opération privée de cartographie de toute la région de Colonia a également été lancée durant cette même période : le Colonia Nebula Project. À ce jour, plus de 500 explorateurs ont participé et participent encore à cette opération de longue haleine. Plus de 600 systèmes ont été explorés de façon détaillé pour le moment.

Actuellement, Colonia Citizens Network (anglais) est l’organisation principale permettant de créer des évènements et gérer les nouveaux citoyens de la bulle Colonia. C’est grâce à cette équipe en pleine expansion que les initiatives autour de Colonia ont pu être aussi soutenues et efficacement organisées.

 

Actuellement à Colonia

Fin 3302 (2016) et encore aujourd’hui, vous pouvez obtenir un visa d’immigration à Colonia auprès du conseil ! Cet évènement communautaire permet de soutenir une faction mineure de votre choix parmi des centaines d’autres gérées directement par la communauté. Livrez des Guides de voyage galactique (LHS 3447 – Blueford Orbital) à Jaques Station après vous êtes inscrit afin de participer et soutenir votre groupe préféré. Cette migration se constitue en plusieurs phases, il y en a eu une pour Décembre et une en ce moment pour Janvier.

Si vous voulez rejoindre le célèbre cyborg, vous avez plus de 22 000 AL de vol à parcourir !

→ Des avants-postes ont préalablement été mis en place grâce à l’opération Colonia Nebula Project afin de vous aider dans cette aventure (voir EDSM).

ed-lestin-jaques-station-2

→ Pour ma part, j’ai choisi cette Route de Neutrons qui passe par des étoiles très chaudes voir « Hors séquence ». Si vous êtes un vétéran en exploration, c’est probablement le meilleur moyen de voyager entre les deux bulles humaines Sol et Colonia ! J’ai pu le faire en 16h, montre en main.

ed-lestin-jaques-station-3

→ Mais vous pouvez aussi slalomer entre les nébuleuses jusqu’à Colonia, vous pourrez obtenir de l’expérience pour le rang explorateur, une belle somme d’argent et de magnifiques planètes qui seront signées de votre nom sur la carte galactique. Oserez-vous relever ce défi et trouver un maximum de planètes telluriques, ou même chercher des trous noirs, très rares sur la carte de la galaxie ?

 

Que faire sur place

Une fois dans la bulle Colonia, il faudra trouver de quoi vous occuper. Jaques station propose beaucoup de services :

  • Marché complet avec une commodité rare de Jaques ;
  • Missions de tourisme pour visiter les nébuleuses environnantes ;
  • Panneau des contacts où l’on peut revendre ses primes et payer ses amendes de toute la galaxie ;
  • On peut revendre aussi ses découvertes sur le marché des données spatiales ;
  • Un chantier naval est disponible proposant des vaisseaux du Sidewinder au Viper Mk III ;
  • Des tonnes de modules de combat, de minage et de commerce sont disponibles ;
  • La bulle se développant, nous connaissons les premières pollutions humaines et criminels : contrebande et chasse à la prime deviennent courant mais la Colonia Militia Forces veille au bon déroulement de la bulle.

ed-outfit-modules-equipement

Vous trouverez aux alentours de gigantesques blocs d’étoiles à neutron, des nébuleuses, une chaîne d’avant-postes et même… des champignons sur Colonia 3CA, 47.21 / -174.16!

ed-colonia-mushroom-1

Une fois détruits puis récoltés, ces champignons proposent des matériaux très rares voire même de l’antimoine. Nous ne savons pas grand-chose sur ces « Bark Mounds », mais évitez de les détruire, les matériaux récupérés ici pourraient être récoltés ailleurs dans la galaxie ! Il s’agit là d’une espèce extrêmement rare de vie sur une planète sans atmosphère.

Le minage est très profitable également car tous les anneaux d’astéroïdes ici sont en parfait état. Explorateurs et mineurs seront donc ravis de découvrir ce nouvel espace prêt au développement.

Il y a des rumeurs qui tournent à propos de présences de vaisseaux Thargoids, mais rien n’a été confirmé. Les explorateurs sont donc les bienvenus à Colonia pour y construire une nouvelle superpuissance.

Allez-vous devenir un citoyen de Colonia ?

ed-lestin-alien-ship

À propos de Nicou

Gérant du site Remlok-Industries.fr || Gestion de communautés, analyses, traductions, réseaux sociaux et bases de connaissances.
  • TGuanta

    Très bel article retraçant l’histoire de Jacques Station et fessant la pub pour Colonia.

    J’ai pris plaisir de redécouvrir l’histoire de Jacques Station ce qui m’a permis de me souvenir de mes début sur Elite et de ma surprise lors d’une reconnexion quand je me suis rendu compte que j’avais changé de système solaire alors que j’étais docké sur Jacques ^^

  • Pingback: L’Histoire d’Elite | Remlok Industries()

  • Pingback: The Outpost #66 | Remlok Industries()